« Rouen : bibliothèque et observatoire | Accueil | Le croissant mutilé »

19/04/2012

Commentaires

PAULUS PETIT  JACQUELINE

J'imagine bien les deux garçons qu'étaient Didi Couillot et notre père.
Le béret enfoncé sur les oreilles,la grande blouse à carreaux,la culotte courte et les chaussettes en " tirebouchon" : tout comme les enfants du film d'Yves Robert, La guerre des boutons .
Ils avaient aussi parié de chanter Nuits de Chine dans le silence du recueillement de la messe,Saint Gervais de Rouen .Et ils ont tenu leur pari !Bandes de petits chenapans ...
Quiquine.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

février 2015

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28  

ALENTEJO

Blog powered by Typepad
Membre depuis 01/2005